in ,

Ejara lève 2 millions de dollars pour offrir des services de cryptomonnaie et d’investissement en Afrique francophone.

Photo de Ejara
Share

L’adoption de la cryptomonnaie en Afrique varie selon les régions. Alors que les pays dont les monnaies sont actuellement instables; comme le naira, sont largement utilisés; d’autres régions utilisant le franc CFA sont peu adoptées.

Région de plus de 200 millions de personnes utilisant le franc CFA; l’Afrique francophone est l’un des marchés les plus favorables à la cryptomonnaie en Afrique. Mais seuls quelques acteurs profitent du marché; ce qui peut constituer la prochaine frontière pour l’argent mobile et les applications d’investissement en Afrique.

À cette fin, Ejara, une entreprise d’un an fondée par Nelly Chatue-Diop, a levé 2 millions de dollars pour lancer l’utilisation des services de cryptomonnaie et d’investissement dans la région d’Afrique Francophone.

CoinShares Ventures et Anthemis Group ont mené le tour. Ils sont rejoints par Mercy Corps Ventures, Lateral Capital, LoftyInc Capital et NetX Fund. Deux investisseurs providentiels Pascal Gauthier de Ledger et Jason Yanowitz de Blockworks; et un fonds social du syndicat ont également participé.

Il sied de signaler qu’Ejara est une plateforme permettant aux Africains et à ses diasporas d’accéder à diverses offres d’investissement: fractions d’actions, cryptomonnaies et plus encore. A travers leur application mobile; elle entende vous offrir la possibilité de détenir une multitude d’actifs, le tout sans avoir à passer par une myriade d’intermédiaires et à payer des frais exorbitants.

Share

What do you think?

1 point
Upvote Downvote

Total votes: 1

Upvotes: 1

Upvotes percentage: 100.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Yobante Express lève 1,2 million de dollars Américains pour assurer sa croissance.

Sendy Limited, Mobility 54 Investment SAS et Saviu Ventures investissent conjointement dans Kamtar.